Home مواضيع هامة Anthony Delon : ses fiançailles avec Sveva, ses retrouvailles avec son père

Anthony Delon : ses fiançailles avec Sveva, ses retrouvailles avec son père

85
0

Il connaît bien le quartier, il a fixé le rendez-vous aux Deux Magots, brasserie parisienne vedette, moins branchée que le Flore voisin, mais plus calme pour causer. Grand, mince, tee-shirt et baskets blanches, jean et veste noirs, lunettes de soleil, Anthony Delon laisse à l’air libre son visage mangé par une barbe poivre et sel naissante. Il s’en veut d’avoir oublié son masque à la maison. Le teint est hâlé, il revient de Venise. Sa voix sonne comme celle du père, en plus tonique. Il s’installe, commande un café, évoque d’emblée son nouveau défi.

Anthony s’apprête à relancer une griffe de vêtements pour hommes et femmes conçus avec des matières écoresponsables et du cuir végan. La collection sera fabriquée en Italie, il a engagé deux stylistes. Son téléphone vibre. Sa mère. Elle l’appelle pour commenter le résultat du Grand Prix de formule 1 de Monza, elle lui annonce qu’un Français a gagné. « Ah bon… j’ai raté la saison, je ne regarde plus », glisse-t-il gentiment avant de raccrocher. Il embraye sur sa nouvelle marque dont l’appellation, Anthony Delon Paris, est identique à celle de son premier lancement, en 1985. A l’époque, un soir autour d’un verre, cet amoureux des blousons « flight » siglés Schott se plaint des coutures du sien auprès d’un copain. « Lance ta marque au lieu de critiquer », lui rétorque l’ami. Chose faite, et carton plein

La jeunesse de Delon fils a été mouvementée, trouble. Il y a eu les freins de sa moto sectionnés, son associé criblé de balles… Anthony Delon évacue ces péripéties d’un revers de main, un sourire en coin, l’air de dire « oublions le passé ». Sa priorité : son histoire avec Sveva Alviti, la comédienne italienne qui partage sa vie. Elle jouait Dalida dans le biopic de Lisa Azuelos. Ils se croisent un soir pour ne plus se quitter.

« C’était après une journée de travail, j’étais fatiguée, révèle d’une voix pétillante Sveva. Je décide de me rendre à un dîner. Anthony arrive accompagné d’un ami commun qui nous présente. Il s’assoit en face de moi. Nous avons parlé pendant cinq heures. Nous étions en osmose, je n’avais jamais connu une expérience pareille. » Entre eux, c’est l’évidence : « Nous sommes très sensibles et nous avons des parcours identiques, dit la jeune femme. Mes parents ne travaillent pas dans le cinéma et sont toujours ensemble, mais je suis partie tôt de chez moi, à 18 ans, pour aller à New York. J’ai souffert de la solitude, lui aussi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here