Home شارع الفن Olga Kurylenko : le volcan venu du froid

Olga Kurylenko : le volcan venu du froid

89
0

J’ai longtemps été un fantasme, sans avoir rien fait pour ça. Je n’ai jamais séduit pour séduire, mais si un homme me plaît, je le lui fais savoir. » Dans « Romance », sa série sur France 2, au côté de Pierre Deladonchamps, elle est Alice, une belle indifférente, froide et mystérieuse : tout ce qu’elle n’est pas. Dans la vie, Olga Kurylenko est naturelle, spontanée, généreuse. Elle préserve en elle ce quelque chose d’animal et d’irrationnel, et continue de voir l’amour comme un miracle. Même après deux mariages – quatre ans pour l’un, un an pour l’autre. « Deux mois avant la cérémonie, j’avais prévenu mon second mari que je n’avais aucune envie de l’épouser. Il m’a dit que si je refusais, il me quitterait. Je l’aimais, je suis restée. Mais il était jaloux comme un tigre. Un homme jaloux ne devrait jamais épouser une actrice ! Aujourd’hui, quand ça ne va plus, je fais ma valise et je me casse ! » Elle ne regarde pas ses divorces comme des échecs mais plutôt comme des expériences

amoureuse de l’amour, elle n’a eu, dit-elle, qu’un seul coup de foudre, pour un comédien avec qui elle a vécu trois ans et dont elle est maintenant séparée. C’est un bel Italien qui partage désormais sa vie, une histoire encore trop récente pour qu’elle en dise plus. Si demain un homme lui demandait de choisir entre lui et sa carrière, que ferait-elle ? « S’il m’assume financièrement, pourquoi pas ? J’ai beaucoup payé pour les hommes dans le passé, c’est une des grandes erreurs de ma vie. Mais j’adore mon métier. J’aimerais bien faire un film par an, juste pour le plaisir, au lieu de m’épuiser à courir le monde

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here