Home شارع الفن Virginie Efira, premiers extraits de son entretien exclusif avec Marc-Olivier Fogiel

Virginie Efira, premiers extraits de son entretien exclusif avec Marc-Olivier Fogiel

16
0

Enfant, j’ai grandi avec l’envie de faire du cinéma. Après, il y a eu le réel. Parfois, quand on a un très grand désir, on le sacralise, on pense ne pas être à la hauteur. Ça handicape. C’était comme un paradis perdu. C’est autre chose qui est arrivé, il a fallu y trouver du bon. Il y a toujours eu en moi une forme de résistance : je savais que je n’avais pas pris le bon chemin, j’attendais le moment où je n’aurais plus peur de me planter.

Et aujourd’hui, tu présentes “Sibyl” à Cannes…
Je ne voulais pas faire carrière à la télévision. La popularité n’est pas quelque chose qui remplit. Mais je n’allais pas arriver en disant : “Pardon d’être là, excusez-moi.” Alors j’essayais de voir le côté positif pour ne pas être complètement mal dans ma vie.

Qu’est-ce qui a fait que tu t’es dit : “Je vais tenter autre chose” ?
Je me suis mariée très jeune avec quelqu’un de super. Mais je m’étais mis dans l’idée de correspondre à ce que j’imaginais qu’il voulait que je sois. A un moment donné, cette relation s’est terminée. Et là, désormais, c’est toi qui décides des choses. Alors tu te dis : “Qu’est-ce que moi j’ai envie de produire ?”

Pourquoi t’es-tu mariée à 22 ans ?
Aucune idée. Quand tu es amoureux, il y a un élan. On pourrait te dire : “Viens, on fait deux enfants, on fait le tour de la planète.”Tu réponds oui. Tu n’es plus raisonnable. Il avait trois enfants, moi j’aimais bien les pères. Il était chouette.

Tu pourrais te remarier ?
Plus à la fin d’une relation qu’au début, alors ! L’idée de rester dix, quinze ans avec une personne et de se marier après, je trouve ça assez beau.

Mais, par exemple, tu aurais envie de faire un autre enfant ?
Oui, peut-être. En tout cas, l’idée, c’est que toutes les portes soient ouvertes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here